Retour sur l’interview accordée par Géraldine CHEMIN, Directrice Business Unit TODD, pour le numéro de février du magazine J2R.

barre
Entrepôt Groupe Todd



OBJECTIF EUROPE POUR TODD

Cédé au second semestre 2019 à GPC (Alliance Automotive), le distributeur de pièces détachées poids lourd nourrit de nouvelles ambitions avec cette opération. Pour accompagner la croissance transfrontalière de ses clients, le groupe Todd se verrait bien croître à l’échelle européenne.

Aucun regret et beaucoup de fierté. Jean-Pierre Tomasina est un dirigeant apaisé. Quarante-quatre ans après l’avoir créée, il a cédé sa société à Genuine Parts Company (GPC), maison mère du groupe Alliance Automotive, le 1er octobre 2019. Un choix pris en accord avec sa fille, Géraldine Chemin, à qui il avait cédé la présidence quelques mois plus tôt. “Il y a un temps pour tout, note-t-il. C’est aux plus jeunes de prendre la relève et de mener cette nouvelle aventure avec un partenaire en qui nous avons confiance.” Bien sûr, au moment de conclure la vente d’un empire – 78 millions de chiffre d’affaires, 450 salariés, une plateforme, 35 agences et 22 ateliers – construit au fil des années, l’émotion était palpable.

Mais aujourd’hui, Jean- Pierre Tomasina, âgé de 70 ans, est surtout heureux d’avoir trouvé LE bon partenaire pour que l’histoire perdure. Nombreux ont été les fonds de pension à venir toquer à sa porte. Sans succès. “Nous voulions un projet à long terme, qui soit sûr pour nos salariés. Dans la mesure où certains nous accompagnent depuis plus de vingt ans, c’était une question d’éthique.” L’appel de l’Amérique a en revanche été bien plus séduisant. “Avec GPC, nous parlons le même langage, nous avons les mêmes valeurs et puis nous sommes complémentaires”, étaye Géraldine Chemin.

INVESTIR POUR GRANDIR

Avec ce rachat, Todd va surtout pouvoir prétendre à de nouvelles ambitions. À vrai dire, le distributeur se portait très bien avant.

Sa vente n’avait donc rien d’inéluctable et n’est aucunement liée à des difficultés. Le groupe est en effet l’un des plus importants distributeurs de pièces pour véhicules industriels (porteurs, tracteurs, remorques, semi-remorques, etc.) dans l’Hexagone.

En réalité, le problème était ailleurs.

Dans un contexte de développement transfrontalier, la France ne suffisait plus à son équilibre futur. En dirigeants avertis, le duo Tomasina-Chemin avait compris depuis bien longtemps qu’il lui fallait accompagner la croissance de ses clients grands comptes désormais implantés partout en Europe.

Un pari difficile à relever pour une entreprise indépendante. “Nous n’avions pas une assise financière assez importante pour mener ce projet”, confirme Géraldine Chemin.

Avec GPC, c’est un nouveau monde qui s’ouvre à Todd. Le distributeur pourra compter sur plus de moyens, et aussi sur l’empreinte continentale d’Alliance Automotive, avec une présence sur tous les principaux marchés européens. Avantageuse pour le normand, cette reprise l’est tout autant pour sa maison mère. “Le poids lourd est un domaine d’activité historique du groupe, mais il prend une nouvelle dimension avec cette acquisition, qui vient compléter nos réseaux G-Truck/Top Truck et MP Truck.

Les synergies nées de ce rapprochement vont faire grandir nos organisations respectives et nous permettre de répondre mieux encore aux besoins de nos clients”, déclarait Éric Girot, codirecteur général d’Alliance Automotive, au moment de finaliser le deal.

DEUX ENTITÉS COMPLÉMENTAIRES

Sur un plan purement produit, les deux entités se complètent parfaitement : Todd est le numéro un sur les remorques alors qu’Alliance compte parmi les leaders en tracteurs. Ensuite, au niveau du maillage hexagonal, cette opération va permettre au groupement d’améliorer significativement sa couverture. Sur ce point, Géraldine Chemin tient toutefois à préciser que les 35 agences et 22 ateliers que compte Todd ne changeront pas de panneau.

Exit donc, un basculement vers les réseaux G-Truck et MP Truck (200 points de vente). L’activité commerciale sera elle aussi sujette à de multiples échanges. Les cartes de l’un et de l’autre se complètent et ce sera assurément une force pour ce nouvel attelage. Aujourd’hui, tout reste à construire mais les bases de cette alliance sont solides. Pour Todd, il sera impératif de ne pas changer de philosophie. L’agilité est l’une de ses forces et guide plus que jamais son développement.

“Nous avons toujours su approcher simultanément plusieurs projets, y compris d’envergure”, note Géraldine Chemin.

Le distributeur l’a encore démontré courant 2019. Alors que les tractations sur la vente allaient bon train, la plateforme logistique, située à Giberville (14), a fait peau neuve. “Quand on est distributeur, l’assise logistique est fondamentale, souligne Jean- Pierre Tomasina. Pour assurer notre croissance, il nous fallait plus de place.”

GIBERVILLE VOIT DOUBLE

Incontournable dans le fonctionnement de la société, l’outil a vu sa capacité de stockage passer de 5 000 à 11 000 m2. Plus de 13 000 références y sont rassemblées. Outre cet agrandissement réalisé par le groupe Legoupil dans les délais (c’est assez rare pour être souligné), Todd s’est rapproché d’une société de conseil en logistique pour revoir l’organisation de l’entrepôt. Les flux ont été réétudiés, les emplacements entre fast et low movers retravaillés et certaines zones partiellement mécanisées.

Cet investissement ne sera pas le seul puisqu’après la plateforme nationale, d’autres agences seront modernisées. Celle de Toulouse, par exemple, va profiter d’une extension de son atelier et de son espace de stockage. Tout ceci en dit beaucoup sur l’état d’esprit qui règne chez Todd. Avec ou sans GPC, le distributeur avance, se développe et confirme son rang. Ce rachat ne viendra finalement que confirmer, et sans doute accélérer, cette dynamique. 2020 apportera ses premières concrétisations.

Article écrit par Romain BALY

J2R, Février 2020



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *